Station d’expérimentation de la filière fruits et légumes en Nouvelle Aquitaine

Santé des plantes

2019- trouver des solutions alternatives et biologiques de lutte contre les chenilles foreuses.

Prune carpocapse credit photo InvenioEn production de prune AB, deux ravageurs ont un impact direct sur la récolte et donc sur le rendement final, car ils s’attaquent aux fruits en formation. Le Carpocapse (Cydia funebrana) et la Petite tordeuse des fruits (Cydia lobarzewskii) peuvent avoir une incidence importante avec des pourcentages de pertes pouvant aller jusqu'à 30% de la récolte chez certains producteurs. Une étude se déroule depuis 4 ans avec les producteurs pour analyser et expliquer dans quelle mesure les composantes environnementales et culturales d’un verger de prunier cultivé en AB ont un impact sur la lutte contre le carpocapse et la petite tordeuse du fruit.

Veuillez vous identifier ou vous inscrire pour lire la suite...

2019- EcopruneBio : essai fertilisation

Prune AB credit photo InvenioUn facteur d’optimisation des rendements en prune d’Ente bio est de travailler sur une meilleure gestion de la fertilisation, c’est le thème de cet essai. En effet, les pratiques sont très diverses2 et il n’y a pas de références pour guider les producteurs dans leurs choix.
Cet essai se propose de comparer, l’impact de plusieurs stratégies tranchées de fertilisation sur le rendement, la disponibilité en azote dans le sol, certains autres indicateurs de l’état du sol.

Veuillez vous identifier ou vous inscrire pour lire la suite...

2019-Lutte contre les monilioses en prune d’ente AB

attaque de monilia sur pédoncule crédit photo InvenioLes monilioses sont des affections cryptogamiques causées par les champignons Monilinia laxa et Monilinia fructigena, qui sévissent essentiellement sous leur forme imparfaite (assexuée) Monilia laxa et Monilia fructigena respectivement. L’espèce Monilinia fructicola, organisme réglementé apparu pour la première fois en France en 2001, n’a pas été identifiée sur la Prune d’Ente. Sur Prune d’Ente, M. laxa s’attaque aux fleurs et aux fruits et M. fructigena aux fruits.
L’objectif est de tester 4 programmes (et un témoin non traité) de lutte contre les monilioses sur vergers de pruniers d’Ente conduits en bio.

Veuillez vous identifier ou vous inscrire pour lire la suite...

2019- Essai de lutte contre l’hoplocampe

Lhoplocampe adulte mesure entre 4 et 6 mm. Christian GalinetLes hoplocampes sont des hyménoptères (‘fausses petites guêpes’) qui étaient considérés comme secondaires mais qui aujourd’hui, surtout en culture bio causent de plus en plus de dégâts dans les vergers de prunier. Deux espèces sont présentes dans les vergers, Hoplocampa flava (l’adulte est plutôt de couleur jaune) et Hoplocampa minuta (adulte de couleur noire). Durant les 8 à 15 jours de vie, une femelle peut pondre 40 à 70 œufs. Les larves issues des œufs peuvent chacune prospecter 4 à 5 fruits.
L’essai vise à tester l’efficacité un produit d’origine naturelle, issu de l’écorce d’un arbre tropical. Les applications visent le stade œuf/larves en période de floraison du prunier.

Veuillez vous identifier ou vous inscrire pour lire la suite...

Lutte contre le puceron vert en prune d'ente

Le puceron vert Brachycaudus helichrysi est un hémiptère appartenant à la famille des Aphididae. Cette espèce se nourri sur un grand nombre d’espèces végétales sans se limiter à un type de culture. Ce puceron se nourrit des boutons de l’année ce qui va provoquer un enroulement puis une chute des feuilles et donc une réduction de la capacité photosynthétique. De plus, les attaques peuvent s’accompagner de l’apparition de fumagines se développant sur les exsudats des pucerons. Sur jeunes plants de fortes attaques peuvent compromettre la production.

Lire la suite

Influence de l'environnement et des pratiques culturales dans la lutte contre les bioagresseurs en prune d'ente

prune ente 1L'essai a pour objectif de collecter des données concernant les pratiques culturales ainsi que l’occupation du sol de l’environnement des parcelles de prunes d’Ente en agriculture biologique afin de les mettre en relation avec la pression en carpocapse des prunes et en petite tordeuse des fruits. Cette analyse a pour but de trouver des facteurs qui peuvent influencer l’efficacité de la confusion sexuelle.

Les résultats 2017 et 2018 sont téléchargeables par les adhérents

Lire la suite

Lutte contre le carpocapse des prunes et la petite tordeuse des fruits

prune attaquée par Cydia lobarzewskii - Sophie PouzencLe carpocapse des prunes (Cydia funebrana) et la petite tordeuse des fruits (Cydia lobarzewskii) sont des ravageurs de la famille des Lépidoptères qui provoquent des dégâts sur fruits. En complément de la confusion sexuelle, l’objectif de cet essai est de tester l’efficacité de 3 protections autorisées en AB en traitement foliaire contre les dégâts des chenilles des carpocapses et des tordeuses.

Les résultats des essais sont téléchargeables par les adhérents

Lire la suite

Lutte contre les monilioses en prune AB

Prune entre - monilia sur fleurs - credit photo BIPLes monilioses sont des affections cryptogamiques causées par les champignons Monilinia laxa et Monilinia fructigena, qui sévissent essentiellement sous leur forme imparfaite (assexuée) Monilia laxa et Monilia fructigena respectivement. Sur Prune d’Ente, M. laxa s’attaque aux fleurs et aux fruits et M. fructigena aux fruits. Si elles ne sont pas maîtrisées, ces deux espèces sont capables de dégrader la fructification et de provoquer des chancres voire la mortalité du bois. Le but de l'essai est de tester 4 programmes (et un témoin non traité) de lutte contre les monilioses sur vergers de pruniers d'Ente conduits en agriculture biologique. Les résultats des essais sont téléchargeables par les adhérents.

Lire la suite

  • 1
  • 2

invenio paralax 3

logo invenio blanc

MIN de Brienne
110 Quai de Paludate

33800 Bordeaux

Tél : 05 33 89 10 20