Station d’expérimentation de la filière fruits et légumes en Nouvelle Aquitaine

Tavelure

Lutte contre les contaminations primaires de tavelure

Tavelure pommeLa tavelure est la maladie principale présente sur pommier. La bonne gestion de la contamination primaire au printemps est primordiale pour éviter les risques de contaminations secondaires l'été et ainsi limiter l'emploi de fongicides sur la période estivale, proche de la récolte. Pour aider les professionnels dans cette lutte, plusieurs outils sont disponibles : courbes de Mills, prévision météo, modélisation. Dans le cas de la modélisation, il est cependant nécessaire de vérifier sa concordance avec un suivi biologique, proche de la réalité de la parcelle. Ce suivi biologique est effectué, dans le cadre du réseau des stations expérimentales régionales, du CTIFL et de l'INRA, grâce au système de piégeage Marchi.
Les résultats 2018 de cet essai sont téléchargeables par les adhérents.

Veuillez vous identifier ou vous inscrire pour lire la suite...

Impact du micro-climat sous les bâches anti-pluies

L'objectif de cet essai est d'étudier les variations climatiques induites par la présence de la bâche et de relier ces observations aux modifications agronomiques observées sur la culture.

Le compte-rendu 2017 de cet essai est téléchargeable par les adhérents.

Comparaison du suivi des projections biologiques avec la modélisation Rimpro

L'objectif de cet essai est d'évaluer la corrélation entre un modèle de prévision et la réalité biologique de la tavelure. Les deux modalités comparées sont le suivi des projections de spores de tavelure à l’aide d’un piège Marchi et à l’aide de la modélisation Rimpro.

Le compte-rendu de cet essai est téléchargeable par les adhérents.

Optimiser la protection phytosanitaire du verger de pommier

Aujourd’hui la production de pommes en Limousin s’étend sur 3000 ha et représente environ 100 000 tonnes de pommes produites par an soit 7% de la production française. La tavelure qui nécessite aujourd’hui un nombre important de traitements (28 à 32 IFT au total) d’autant que la tolérance du marché quant à la présence de tache de tavelure sur le fruit est faible. Toutefois, la volonté des producteurs et consommateurs est de réduire ce nombre d’interventions. L’imbrication des habitations et des zones de production amène également la profession à vouloir limiter le nombre d’interventions. Il paraît donc important de se tourner vers des pratiques innovantes et alternatives pour tendre vers cette réduction nécessaire.

Le rapport technique est téléchargeable.

Stratégies alternatives de lutte contre la tavelure

L’objectif de cet essai était d’évaluer l’efficacité de l’ajout d’un adjuvant aux applications fongicides et évaluer la faisabilité de diminuer les traitements par ce biais dans la lutte contre la tavelure primaire.

Les derniers résultats sont téléchargeables par les adhérents 

 

 

  • 1
  • 2

invenio paralax 3

logo invenio blanc

MIN de Brienne
110 Quai de Paludate

33800 Bordeaux

Tél : 05 33 89 10 20