Station d’expérimentation de la filière fruits et légumes en Nouvelle Aquitaine

Fraise Pucerons

2019-Solutions de biocontrôle contre puceron en fraise

gariguett 2 credit photo InvenioSuite aux discussions et échanges avec les producteurs adhérents, pucerons, thrips et Drosophila suzukii restent des bioagresseurs préoccupant pour lesquels ni les moyens de lutte chimique ni les moyens de biocontrôle sont satisfaisants. Pour les pucerons, la multiplicité des espèces présentes peut expliquer les échecs observés. Sur cette problématique, Invenio étudie l’efficacité des solutions de biocontrôle en considérant les résultats espèce par espèce. L‘essai comprend quatre modalités. Il comparera des solutions de biocontrôle existantes  à une référence chimique (témoin positif) et un témoin non traité.

Veuillez vous identifier ou vous inscrire pour lire la suite...

Biotisation des mottes de trayplant en aire d'élevage

La biotisation est  un procédé biologique associant différents micro-organismes rhizosphériques bénéfiques ayant des modes d’actions différents mais complémentaires (C. Alabouvette, INRA Dijon, 1995). L'objectif est de créer une niche microbiologique bénéfique autour des racines et de limiter ainsi, par compétition pour les éléments nutritifs et pour l'espace, le développement de micro-organismes néfastes. Ces micro-organismes bénéfiques induisent également des modifications de la physiologie de la plante. Ils peuvent d'une part améliorer la nutrition, en particulier la nutrition phosphatée grâce à la mycorrhization, stimuler le développement racinaire (Plant Growth Promoting Rhizobacteria) et d'autre part induire la résistance vis-à-vis des agents pathogènes (action systémique de stimulation des défenses naturelles de plantes).

L'objectif de cet esai est d'observer l’effet d’un substrat biotisé sur le développement (racinaire, végétatif et génératif) en pépinière et le comportement du plant en culture. Le compte-rendu de l'essai est téléchargeable par les adhérents

Stratégies de protection contre le tarsonème et pucerons sur stolons et plants

Les pépiniéristes producteurs de plants de fraisier certifiés sont confrontés à un problème de maîtrise des bio-agresseurs et principalement du tarsonème du fraisier (Phytonemus pallidus) et des pucerons (nombreuses espèces). En effet, la matirise phytosanitaire en production de fraise passe dans un premier temps par la qualité sanitaire des plants de fraiser fournis par les pépiniéristes, d'autant plus qu'il s'agit de plants en végétation sur motte de substrat organique. L'objectif de cet essai est de combiner les mtéhodes ayant montré la meilleure efficacité afin de proposer aux pépinéristes une stratégie de protection efficace et raisonnée sur stolons et plants de gariguette. Les derniers résultats sont téléchargeables par les adhérents.

Mettre au point des stratégies de protection intégrée en production de plants certifiés

Les pépiniéristes producteurs de plants de fraisier certifiés sont confrontés à un problème de maîtrise des bio-agresseurs et principalement du tarsonème du fraisier (Phytonemus pallidus) et des pucerons (nombreuses espèces). Les 3 essais visent à mettre au point des stratégies de protection intégrée répondant aux exigences de qualité phyto sanitaire en production de plants de fraisier certifiés.
Les derniers résultats sont téléchargeables par les adhérents

Evaluation de l’impact de différents supports d’apport des larves de chrysopes dans le cadre de la protection contre les pucerons en culture précoce hors-sol

La mise au point de techniques de protection biologique intégrée est un préalable indispensable dans un objectif de réduction de l’utilisation de produits phytosanitaires. La recherche d’un meilleur équilibre auxiliaires – ravageurs au sein des cultures est favorable à un meilleur contrôle de ces ravageurs. En culture de fraises, les pucerons (importantes diversité d’espèces) sont des ravageurs difficiles à contrôler que ce soit en lutte biologique ou chimique. Des apports répétés et importants de larves de chrysopes permettent de limiter les populations de pucerons mais ne permettent pas un contrôle suffisant de ces ravageurs.
L’objectif de cet essai est d’évaluer l’impact de différents supports d’apport des larves de chrysopes sur puceron du fraisier.

Efficacité des apports de pupes de syrphes contre les pucerons sur Gariguette précoce chauffée sous serre verre

Les syrphes sont parfois naturellement présents dans les cultures de fraises et leurs larves sont très efficaces pour lutter contre les pucerons. Les syrphes indigènes sont les auxiliaires les plus précocement observés dans les cultures de fraises (fin mars) mais leur présence naturelle ne suffit pas pour contrôler les populations de pucerons. Ce nouvel essai a pour objectif d'apporter dans les serres des adultes de syrphes préalablement nourris et accouplés sous filet.

invenio paralax 3

logo invenio blanc

MIN de Brienne
110 Quai de Paludate

33800 Bordeaux

Tél : 05 33 89 10 20