Station d’expérimentation de la filière fruits et légumes en Nouvelle Aquitaine

Fraise Thrips Aleurodes

2019-Evaluation de l’efficacité de produits de biocontrôle contre le thrips du fraisier

charlotte- credit photo Invenio        Pour le thrips, les approches de protection à base de PBI (N. cucumeris; A swirskii) sont très pertinentes sur le créneau précoce mais sont mises en défaut sur les créneaux fraise remontante où les auxiliaires seuls ne permettent pas de juguler l’explosion du ravageur. Sur cette problématique, nous proposons d’étudier l’efficacité de nouvelles solutions de biocontrôle (par exemple des champignons entomopathogènes en association avec la PBI généralement utilisée). L'objectif de cet essai est d'évaluer l’efficacité de produits de biocontrôle contre le thrips du fraisier sur la variété Murano en plantation hors sol en  février 2019 sous tunnel plastique.

Veuillez vous identifier ou vous inscrire pour lire la suite...

Evaluation de l’efficacité de produits alternatifs à action insecticide sur thrips pour charlotte

Sur fraises remontantes de type Charlotte (production d’avril à octobre), les thrips engendrentSur fraises remontantes de type Charlotte (production d’avril à octobre), les thrips engendrentde lourdes pertes de production de mai à juillet. Les thrips sont la problématiquephytosanitaire la plus importante sur le créneau des fraises remontantes. 
But de l’essai :
- Evaluer l’efficacité de produits alternatifs (engrais foliaire, microorganismes) sur thrips du fraisier (principalement Frankliniella occidentalis).
- Vérifier leur sélectivité vis-à-vis du fraisier et des auxiliaires indigènes.

Evaluation d’un nouvel auxiliaire Amblyseius montdorensis contre les thrips et aleurodes sur fraises précoces, en hors sol


La mise au point de techniques de protection biologique intégrée est un préalable indispensable dans un objectif de réduction de l’utilisation de produits phytosanitaires. La recherche d’un meilleur équilibre auxiliaires – ravageurs au sein des cultures est favorable à un meilleur contrôle de ces ravageurs. En culture de fraises, les thrips (principalement Frankliniella occidentalis) et les aleurodes sont des ravageurs difficiles à contrôler que ce soit en lutte biologique ou chimique.
L’objectif de l’essai est de :
- Evaluer l’efficacité d’apports d’Amblyseius montdorensis en sachet contre les thrips et aleurodes en culture de fraises précoces chauffée.
- Comparer l’efficacité de ce nouvel auxiliaire à des apports similaires de Neoseiulus cucumeris.

 

Evaluation d'e l'auxiliaire Amblydromalus limonicus contre les thrips et aleurodes sur fraise précoce chauffée hors sol

En culture de fraises, les thrips (principalement Frankliniella occidentalis) et les aleurodes sont des ravageurs parfois difficiles à
contrôler en lutte biologique ou chimique. La mise au point de techniques de protection biologique intégrée est un préalable indispensable pour réduire l'utilisation de produits phytosanitaires. Cet essai permet :

-D'évaluer l'efficacité d'apports d'Amblydromalus limonicus en vrac contre les thrips et aleurodes en cultures de Gariguette précoce. En 2013, cet auxiliaire a montré son intérêt vis-à-vis des aleurodes mais semble moins efficace vis-à-vis des thrips que N. cucumeris.

- de vérifier les observations de 2013 et de voir l'intérêt d'un apport combiné de N. cucumeris et A. limonicus afin de lutter à la fois contre les thrips et les aleurodes.

Evaluation de l'auxiliaire Amblyseius montdorensis contre les thrips et aleurodes sur fraise remontante en hors sol

La mise au point de techniques de protection biologique intégrée est un préalable indispensable dans un objectif de réduction de l'utilisation de produits phytosanitaires. La recherche d'un meilleur équilibre auxiliaires – ravageurs au sein des cultures est favorable à un meilleur contrôle de ces ravageurs. En culture de fraises, les thrips et les aleurodes sont des ravageurs parfois difficiles à contrôler que ce soit en lutte biologique ou chimique. Cet essai permet :

-D'évaluer l'efficacité d'apports d'Amblyseius montdorensis en sachet contre les thrips et aleurodes en culture de remontantes à froid. D'après les données, A. montdorensis serait actif à des températures minimales de 12°C moyenne 24h et l'optimum serait une
température moyenne 24h supérieur à 15°C.

-De comparer l'efficacité de ce nouvel auxiliaire à des apports similaires d'Amblyseius swirskii.

invenio paralax 3

logo invenio blanc

MIN de Brienne
110 Quai de Paludate

33800 Bordeaux

Tél : 05 33 89 10 20