Station d’expérimentation de la filière fruits et légumes en Nouvelle Aquitaine

Offres d'emploi et stages

Offre de stage en protection des cultures-maraichage et horticulture - plantes de services

stages
Invenio propose un stage de 6 mois (février/mars- juillet/août 2020) en "Protection des cultures-maraîchage et horticulture". Ce stage s'adresse à des étudiants de niveau Ingénieur – Master II.
Le contexte :
 La Nouvelle-Aquitaine est la première région française productrice de fraise avec 47 % des volumes nationaux, et le Lot-et-Garonne le premier département avec 26 % des volumes nationaux (Agreste). Le puceron constitue l’un des ravageurs majoritaires de cette culture. Quatre espèces se rencontrent majoritairement sur les fraisiers de la région Sud-Ouest : Acyrthosiphon malvae, Chaetosiphon fragaefolii, Macrosiphum euphorbiae et Rhodobium porosum (Postic, 2018).
L’intensité des dégâts est variable en fonction de la période, de l’espèce et du stade phénologique de la plante, mais se traduit toujours par une perte de rendement (travaux DEPHY Expé, Turquet et al., 2019). Le choix de la plante hôte est régi par la perception de signaux physico-chimiques par les femelles fondatrices ailées (Han et al., 2012 ; Stam et al., 2014).
Des stratégies de protection contre les pucerons basées sur des apports d’auxiliaires des cultures, (parasitoïdes, larves de chrysopes, Aphidoletes ou syrphes) sont travaillées depuis plus de 15 ans sur fraisier. Ces travaux n’ont pas permis à ce jour d’établir des stratégies fiables de protection vis-à-vis des pucerons. La protection contre les pucerons du fraisier repose donc encore principalement sur l’utilisation de produits phytopharmaceutiques de synthèse (PPPS). Cependant, ces solutions chimiques se restreignent au fur et à mesure à la suite de la mise en application du Plan ECOPHYTO (2015), et la diminution drastique de l’utilisation des PPPS devient un enjeu majeur de l’agriculture. Ce changement des pratiques implique l’identification de solutions alternatives innovantes.
Ce stage s’insère dans cette problématique d’identification de solutions alternatives pour réguler l’effet néfaste de la prolifération des pucerons
en cultures de fraise et participe aux changements des pratiques autour de la diminution de l’utilisation des PPPS. Il repose sur l’utilisation de plantes de service qui vont interagir avec le ravageur. Elle est implantée avant ou pendant une culture, est différente de cette dernière et lui fournit un service écosystémique (Parker et al., 2013 ; Parolin et al., 2012). L’offre de stage s’intègre dans le projet PICPus (Plantes d'Intérêt Contre les PUcerons-demande de financement FranceAgriMer 2020). Il porte sur l’identification de combinaisons de leviers faisant intervenir les plantes répulsives pour les pucerons et attractives pour leurs auxiliaires associés dans les cultures de fraises et chrysanthèmes. L'objectif est l'intégration dans les stratégies globales de protection des cultures.

Mission à effectuer pendant le stage :
Le(a) stagiaire aura pour mission de mener à bien l’action d’identification des combinaisons plante de service X plantes cultivées X mode d’application X insecte impacté. Ses tâches consisteront à :
• Capturer différentes espèces de pucerons dans les parcelles expérimentales et/ou chez les producteurs ;
• Participer à la construction des olfactomètres utilisés pour valider le caractère répulsif des plantes de service ;
• Procéder aux tests en laboratoire sur plusieurs combinaisons ;
• Travailler sur les essais en parcelles expérimentales : mise en place du plan d’expérience, pose des pièges, comptages ;
• Gérer les stocks de plantes cultivées (fraisier et chrysanthèmes), plantes de service et des pucerons en fonction des besoins ;
• Analyser les données par des outils statistiques ;
• Participer à la vulgarisation auprès des commanditaires et du public cible du projet.
Contact : M Samuel LABOISSE, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , portable: 06 07 03 49 40

Conditions :
• Lieu de stage : Domaine de Lalande, 47110, SAINTE LIVRADE SUR LOT
• Durée : 6 mois
• Permis B VL indispensable Voiture fournie pour les déplacements aux différents sites
• Indemnité de stage : suivant la législation en vigueur, remboursement des frais kilométriques si utilisation du véhicule personnel.
• Logement : Possibilité de logement sur place contre participation

invenio paralax 3

logo invenio blanc

MIN de Brienne
110 Quai de Paludate

33800 Bordeaux

Tél : 05 33 89 10 20